L'envers du décor

L’envers du décor #4 {à la découverte des Hannetons }

Allô les amis !

Vous le savez peut-être, ou peut-être pas, mais le 1er juillet est un grand jour de déménagement au Québec. La raison est la suivante : en 1975 la loi concernant les baux a été modifiée afin d’aider les familles avec enfants, et de leur éviter de changer les enfants d’école avant la fin de l’année scolaire !

Par conséquent, au lieu que les baux se terminent au 1er mai, ils se terminent depuis 1975 au 30 juin, minuit !

Le 1er juillet étant un jour férié ici (fête du Canada), les personnes profite de ce jour pour déménager 🙂

Afin de bien s’intégrer, nous avons nous aussi déménagé le week-end du 1er juillet. Le week-end annonçant le début de la canicule, et des ressentis aux alentours de 40 degrés, bien humide et difficilement respirable , nous avons été plus qu’heureux d’emménager dans un appartement avec climatisation !!!

Une fois le déménagement fait – à quelques rues de notre ancien appartement – nous nous sommes appropriés les lieux et avons profité de notre petit balcon pour se faire un apéro bien au chaud (les 40 degrés ressentis, toujours…!).

Sauf qu’une fois le soleil couché, des insectes volants, bien surprenants, sont venus nous embêter sauvagement, jusqu’à nous pousser à rentrer terminer le repas à l’intérieur de la maison 🙁

C’est là que je me suis rappelé des beaux mots de David quelques heures avant. Je cite : « c’est cool, on est bien là au 4ème ! On ne va pas avoir de moustiques ». Une certaine théorie du moustique qui ne vole pas jusqu’au balcon du 4ème étage … p’t’être bien !!!!….

Sauf qu’il n’avait pas prévu le coup de ces insectes (non identifiés à ce moment là) qui étaient venus nous « attaquer » (oui là on parle « d’attaque »).

Une soirée, deux soirées, trois soirées… toujours la même musique : on est tranquille dehors jusqu’à ce que le soleil se couche et que l’on se retrouve à plusieurs sur la terrasse : les insectes et nous.

Puis hier soir, ça a été « la cerise sur le sunday » (équivalent de notre expression française « la cerise sur le gâteau » !), une cinquantaine d’insectes volants ont littéralement foncés sur nous ! Hop, on rentre les loulous, verres, assiettes et on cours s’enfermer dans l’appartement, à l’abri de la moustiquaire et de la baie vitrée.

Les « dits » insectes se posent sur notre terrasse en grand nombre. Notre sol de terrasse est fait en pelouse synthétique et ils ont l’air d’apprécier ce coin d’herbe (alors qu’en face on a l’équivalent de 2 terrains de foot!).

On se demande bien ce que c’est et on espère que ce n’est pas un nid de guêpe ou de frelons… bon il n’y a pas de frelons ici (enfin pas celui que nous connaissions en Aquitaine, ici il existe le frelon-géant…vous irez voir !!!! ) donc option écartée.

Ces insectes sont étranges… de la taille d’un bourdon, d’une couleur orangée/brune, et avec la particularité d’avoir comme des longs cils d’œils de biche…

On fait donc des recherche sur Internet et là.. après une inspection minutieuse de ces bébête on en conclut qu’il s’agit de ça :

DES HANNETONS !

on ne connaissait pas avant !! … beh maintenant on connait bien. On a lu tous les sites internet qui parlent d’eux, des « récit d’expériences » (oui là on parle « d’expériences »!!).

On te présente un de la bande qui est venu nous rendre visite, si toi non plus tu ne connais pas :

Alors voilà, le hanneton aime l’herbe car c’est ici qu’il pond ses œufs … les herbes du parc en face sont traités contre les hannetons !

Ils sont en pleine période de reproduction actuellement, ce qui explique qu’ils arrivent en masse, et ils pondent dans l’herbe.

Ma théorie est donc la suivante : ils prennent notre fausse pelouse de balcon pour de la vraie, marque leur territoire avant d’y pondre dans les prochaines semaines !

Ou peut être bien qu’ils avaient juste envie de nous embêter et de contrer la théorie des moustiques du 4ème étage de David ??

Bref, on a rencontré des Hannetons et on s’demande bien ce que veut dire l’expression « pas piqué des hannetons » (en vrai on a regardé sur Internet et on connait la réponse 😉 ).

Ah et puis, on a viré la fausse pelouse ! On espère qu’ils ne reviendront pas.

Ps: ça existe aussi dans toute l’Europe et nous on était bien content de pas les connaitre jusque là !

 

A bientôt

Céline – La famille DuRaisinAlErable

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *